Etudiants

Accueil du site > Etudiants > Stages à l’étranger > Définir son projet

Définir son projet

Vous voulez vivre une expérience professionnelle enrichissante et utile pour votre avenir ? Pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez vos recherches plusieurs mois à l'avance et informez-vous sur le pays dans lequel vous souhaitez effectuer un stage. Les secteurs porteurs n'étant pas les mêmes d'un pays à l'autre, sachez vous positionner selon votre profil et vos aspirations. Attention, les conditions de stage à l'étranger ne sont pas toujours les mêmes qu'en France.

Un stage à l'étranger se prépare !

Avant de partir, évaluez votre niveau d'anglais et celui dans la langue du pays, faites le point sur votre formation et vos expériences professionnelles ou extraprofessionnelles et définissez votre projet avec précision. Demandez-vous ce que vous souhaitez faire pendant votre stage et ce qu'il peut apporter à votre projet professionnel.

 

La Direction des relations internationales de l'UEVE est votre premier interlocuteur. Ses membres vous informeront sur les bourses existantes et vous aideront dans vos premières démarches, et vous aideront à constituer votre dossier (Batiment IDF, 1er étage, bureau 108).

 

 

Des réalités différentes selon les pays

 

Si, en France, le stage s'inscrit toujours dans une formation, dans la majorité des pays, il s'apparente plutôt à une courte période de travail, pas nécessairement liée à un cursus… et rarement rémunérée !
De même, la convention de stage n'existe qu'en France. Dans la plupart des pays, si votre stage n'est pas rémunéré, vous ne signez ni convention ni contrat. Selon l'entreprise ou l'organisme dans lequel votre stage se déroule, vous pouvez cependant devoir signer un document attestant que vous avez pris connaissance du règlement intérieur ou encore, si vous avez accès dans votre activité à des informations concernant l'entreprise ou ses clients, une clause de confidentialité.

 

S'informer sur le pays choisi

 

Avant d'envisager de faire un stage dans un pays étranger, il est important de vous renseigner sur son économie et son marché de l'emploi, afin de vous assurer que les entreprises qui s'y trouvent sont susceptibles de recruter des stagiaires ayant votre profil.
Pour se faire recruter comme stagiaire à l'étranger, il est aussi très important de connaître les spécificités culturelles de la région où vous comptez travailler ainsi que les mentalités de ses habitants, avec qui vous serez en contact dans votre travail, mais aussi dans votre quotidien.
Pour trouver des renseignements d'ordre économique ou culturel :
Le Moci (Moniteur du commerce international).www.lemoci.com rubrique Pays & marchés / Fiches pays
La Maison des Français de l'étranger.www.mfe.org rubrique Portails pays.

 

Évaluer son niveau de langue

 

Selon que vous êtes en stage dans la filiale d'une entreprise française implantée à l'étranger, dans le service import-export d'une entreprise locale, dans une ambassade ou dans une organisation internationale, l'exigence en langue ne sera pas la même. Vous pouvez très bien être en stage dans un pays étranger et n'avoir besoin que de l'anglais ou du français dans votre travail. Toutefois, il est toujours conseillé de connaître ou d'apprendre, une fois sur place, la langue de votre pays d'accueil afin de faciliter votre quotidien ainsi que vos relations avec vos collègues étrangers.
Pour chaque langue, il existe des tests qui vous permettent de vous exercer en les préparant, de connaître votre niveau une fois vos résultats connus, et surtout d'attester de votre niveau de langue (débutant, intermédiaire ou professionnel) auprès de l'organisation pour laquelle vous sollicitez un stage.
Pour l'anglais, il s'agit du TOEFL (Test Of English as a Foreign Language), du TOEIC (Test Of English for International Communication) et des examens Cambridge English.
TOEFL et TOEIC : www.etsglobal.org
Pour l'espagnol, vous pouvez passer le DELE (Diploma de Español como Lengua Extranjera).diplomas.cervantes.es
Et pour l'allemand, le Goethe-Zertifikat ou le BULATS (Business Language Testing Service).
À noter : certains employeurs exigent de leur futur stagiaire un résultat minimum à l'un de ces tests.
Si vous sentez que votre niveau de langue est trop faible pour l'utiliser dans un contexte professionnel, renseignez-vous sur les cours de langue, particuliers ou en groupe, dans votre ville ou votre université. Sans remplacer les cours, les sessions de conversation avec un natif sont également un bon moyen de progresser.

 

Rédiger sa candidature

 

Pour postuler pour un stage dans un pays étranger, il ne suffit pas de traduire votre CV en anglais ou dans la langue du pays. Il faut aussi l'adapter aux usages de celui-ci, qui ne sont généralement pas les mêmes qu'en France.
Par exemple, aux États-Unis, vos études et vos diplômes n'ont pas beaucoup d'importance pour l'employeur qui est surtout désireux de savoir ce que vous avez appris à faire à travers vos différentes expériences, qu'elles soient professionnelles ou extraprofessionnelles. En Espagne, vous pouvez indiquer sur votre CV, en plus de vos expériences, des traits de caractère qui correspondent au stage que vous cherchez. En Allemagne, ce qui intéressera l'employeur, en plus de vos qualifications et expériences, ce sont vos centres d'intérêt qui lui permettront d'en savoir plus sur votre personne.
Élaborez également une stratégie de recherche : réponses à des offres de stage, mobilisation de votre réseau social et familial, candidatures spontanées… Pour ces dernières, adressez votre CV et une lettre de motivation au service des ressources humaines ou au directeur de l'entreprise française ou étrangère dans laquelle vous sollicitez un stage.